English

Mon Réseau Plus

Douleur au genou

Anatomie du genou

Douleur au genouLe genou constitue l’une des plus grosses articulations du corps humain et est soumis, jour après jour, à des contraintes répétées lors de nos déplacements et de nos activités quotidiennes. Cette articulation est grandement exposée aux traumatismes, car elle supporte une grande partie de notre poids corporel et est peu protégée par la musculature.

L’articulation du genou est composée de puissants ligaments latéraux, antérieurs et croisés qui lui procurent une stabilité en retenant l’articulation et empêchant tout mouvement de côté ainsi que supérieur à 180 degrés. Des fibrocartilages fixés entre les surfaces articulaires des os, appelés ménisques, servent de stabilisateurs et, dans une certaine mesure, d’amortisseurs au genou.

Types de lésions au genou

Lésions musculaires ou tendineuses

Les lésions musculaires et tendineuses au genou sont souvent reliées à la pratique d’une activité irrégulière ou demandant beaucoup de sauts, mais pas uniquement. Un échauffement musculaire insuffisant ou inapproprié peut également causer des maux de genou. Un surplus de poids et la sédentarité sont des facteurs qui peuvent précipiter le développement de lésions musculaires. Des blessures qui affectent d’autres articulations peuvent aussi avoir un impact négatif sur le genou.

Lésions ligamentaires

Les lésions ligamentaires sont des blessures causées par un traumatisme où les ligaments ou les fibres musculaires sont étirés, arrachés ou déchirés. Causée par une torsion ou une élongation brusque au genou, cette blessure peut se produire lors d’un faux mouvement, d’un impact ou une chute. Une entorse est une lésion ligamentaire de premier degré.

Lésions méniscales

Les lésions méniscales peuvent être causées par une chute ou un travail exécuté en position accroupie ou sur les genoux.

Lésions liées à une dégénérescence osseuse ou cartilagineuse

Parmi ces lésions, on peut trouver l’arthrose et la chondromalacie, qui est un ramollissement du cartilage.

Approche thérapeutique

Le thérapeute est un spécialiste des muscles et des articulations. Sa solide formation lui permet d’agir efficacement et en douceur sur plusieurs affections au genou.

À la suite de l’entrevue, le thérapeute aura recours, selon le cas, au massage pour réchauffer les tissus, réduire les contractures et augmenter la circulation sanguine; à des huiles essentielles et des rubéfiants (produits ayant une action musculaire) ainsi qu’à des techniques de kinésithérapie pour redonner au genou sa pleine amplitude et toute sa mobilité.

Le thérapeute recommandera également des exercices de rééducation musculaire pour compléter la séance.

Conseils pour la maison

  • En phase aigüe, appliquer de la glace pendant 15 à 20 minutes toutes les heures, pour les 48 premières heures.
  • Pour détendre la musculature, appliquer une compresse d’eau chaude salée pendant 20 minutes, 2 à 3 fois par jour.
  • Frictionner le genou avec un rubéfiant (produit ayant une action musculaire) matin et soir, ainsi qu’avant et après une activité sportive.
  • Éviter toute activité sportive demandant des sauts.

Selon la gravité de votre état, il peut être recommandé de :

  • porter un bandage élastique ou un support orthopédique au genou lors d’activités sportives ou requérant de la marche ou une posture debout prolongée;
  • éviter toute activité sportive, y compris la marche et se porter sur une canne ou des béquilles pour une période plus ou moins longue.

Trouver un thérapeute - douleur au genou

Le terme thérapeute est utilisé pour signifier massothérapeute, kinésithérapeute ou orthothérapeute.

MENU